Plus de 7000 références
Emballage discret
Livraison France et Belgique 5€ (gratuite à partir de 20€)

Un peu de fetish pour beaucoup de BDSM, et inversement

 

Vous aimez l’amour un peu plus… salé ? Vous êtes sur la bonne page. On a tout ce qu’il vous faut pour vous initier doucement, et pour finir sévèrement. Revêtez votre robe et vos bas de latex, ou votre pantalon noir, votre masque et vos bracelets de cuir, la séance va commencer. Pour laisser d’élégantes marques (ou pas) sur sa croupe, munissez-vous des bons accessoires :  paddles, fouets et cravaches seront vos meilleurs amis. Pour l’attacher aux pieds du lit, un peu de bondage et de shibari ne lui fera pas de mal. Ou vous préférez peut-être des menottes et des barres de contraintes ? Et pour celles et ceux qui voudraient aller encore plus loin dans l’exquise souffrance, balançoires BDSM et Croix de Saint André vous attendent right there, fucking machine et électrostimulation aussi. Des sextoys gonflables au pet play, on a tout prévu pour vivre vos fantasmes et vos kink en bonne et due forme. Toutes les pratiques et tous les jeux sont imaginables et réalisables dans votre loveshop bdsm favori.

Que veut dire bdsm ?

BDSM c’est l’acronyme de Bondage et Discipline, Domination et Soumission, Sadisme et Masochisme. Du bdsm soft au bondage hard, les manières de le pratiquer sont aussi multiples que vous le souhaitez ! Popularisé par le film 50 nuances de grey, le soft bdsm plaira à toutes les personnes souhaitant entrer dans le bain de la tendre soumission bdsm, allant des fucking machines aux cordes, aux menottes en passant par les kit et coffrets de bondage complet. Et pour celles et ceux qui ont trouvé les goûts de Mr. Grey un peu trop smooth, le BDSM devient alors plus intense, et on fait place au bondage hard. Finis les petits coups de paddle, on veut du plus gros, du plus impactant, qui laisse des traces et une ou deux larmes sur les bords des yeux. Une seule règle de base à suivre : le consentement.


B pour Bondage

nom masculin, anglicisme.
Pratique sexuelle de soumission et domination, dans laquelle un.e des partenaires est attaché.e.
Du bondage soft au bondage hard, l’idée reste la même : attacher son partenaire pour le laisser subir nos caprices. C’est une pratique BDSM qui demande du matériel, mais n’ayez crainte, selon les jeux que vous déciderez de mettre en place, il y en a à tous les prix, et vous pouvez avoir besoin d’une seule corde comme de 5, ou d’une paire de menottes comme d’une barre de contrainte et d’une cagoule ! Tout est possible, du petit, au moyen, au gros budget. Pour commencer doucement, posez-vous simplement la question : voulez-vous subir la contrainte, ou l’administrer ? Informez votre partenaire de vos envies, et voyez ensemble ce que vous pouvez réaliser pour y trouver tous.tes les deux votre compte.


D pour Domination (ou discipline)

nom féminin,
Action, fait de dominer, faire asseoir son autorité par son pouvoir et son statut.
Si les relations de pouvoir n’ont pas leur place dans la pratique de l’amour, elles sont pourtant délectables pour homme et femme lorsque le sexe entre en jeu. Le pouvoir contre l’abandon, la domination contre la soumission. Les deux joueurs ou les deux joueuses devront apprendre à garder leur rôle jusqu’au bout. Si vous êtes le dominant, préparez le terrain en listant avec votre soumis.e, ce que vous serez autorisé à faire. Prenez le temps de rentrer dans votre rôle, la moindre hésitation va jouer sur l’intensité du moment. N’ayez pas peur, il suffit d’être sur de soi et vous saurez reprendre la main sur la situation en toutes circonstances, on ne peut pas gérer chaque seconde ! En plus de votre aura dominant, vous pouvez vous équiper de sextoys en tout genre, du gode réaliste aux godes vibrants fantaisies, et si vous voulez lui faire un joli cadeau suggestif, offrez-lui un coffret !


S pour Soumission (ou sadisme)

nom féminin,
Action de se soumettre, d’accepter l’autorité du dominant avec ou sans tentative de lutte vaine.
Comme énoncé pour la domination : tout va consister à tenir votre rôle jusqu’au bout. Si vous avez choisi d’être le ou la dominé.e, la séance de bondage repose autant sur vos épaules que sur les siennes. Serez-vous une douce victime qui accepte ses châtiments sans broncher, ou la victime rebelle qui tente la provocation avant de se prendre le revers du paddle clouté ? Ayez confiance en vous, laissez lui le pouvoir, et profitez de toutes les sensations que votre partenaire vous offre.


M pour Masochisme !

nom masculin,
Trouver du plaisir à souffrir, rechercher la jouissance dans l’humiliation et la douleur, lors de séances sexuelles. S’oppose à Sadisme.
Si vous êtes masochiste, vous trouvez votre plaisir dans l’exquise souffrance. Vous pouvez découvrir cette envie à n’importe quelle étape de votre vie, homme ou femme, la sexualité est en constante évolution, et les tabous, c’est pour les autres. Peut-être que vous avez découvert vos nouveaux fantasmes en regardant du porno, ou lorsque vous avez tenté la pratique anal sans relaxant ni lubrifiant, « à sec » comme on dit, tout se ressent plus fort. Que vous souhaitiez explorer avec un.e partenaire ou en solo, écoutez simplement vos envies en commençant en douceur, pour voir jusqu’où vous supportez la douleur et éduquer votre corps à la ressentir. 


Bienvenue dans notre boutique bdsm !

Aloooors qu’est-ce qu’on y trouve au juste dans notre sex shop bdsm ? Des pinces à tétons pour faire souffrir vos seins, des plugs à urètre pour pénétrer votre pénis, ou des fucking machines  pour une pénétration anal ou vaginal à 300 coups par minute, on a tout ce qu’il faut pour vous faire jouir avec force et soupirs plaintifs. Après, si vous ne voulez pas entendre votre soumis.e, on a aussi les ball gag, ou les bâillons-boules pour les puristes. Et puis des lubrifiants encore et toujours, pour tout faire passer comme il faut, sans s’abîmer, ni s’irriter. Bref, on a de tout ! Osez vous perdre dans nos onglets pour surprendre vos envies.


Un peu de bdsm soft pour commencer

Si vous aimez les contraintes amoureuses sans douleur extrême, vous pouvez également vous initier au soft bdsm ! Muni.e d’une cravache, d’un fouet bdsm, ou d’un paddle, vous pourrez lui infliger des fessées dignes de ce nom, sans vous abîmer les mains. Attachez votre soumis.e aux barreaux du lit avec menottes et cordes, et si vous n’avez pas de tête de lit, on a des barres de contraintes ! Si vous voulez adopter un style un peu plus sulfureux, on a des colliers de cuir et des combinaisons de rouge ou de noir, de dentelle ou de latex juste là. Menez votre partenaire à la baguette et faites lui vivre vos coups de langue sans qu’il ou elle ne puisse se mouvoir, sinon vous passez la roulette de wartenberg sur ses seins, ou son pénis, ça lui apprendra à gémir.


Du bdsm pour homme

On a tendance à croire que la femme sera davantage la personne soumise au lit. Que nenni, on ne vendrait pas autant de cages de chasteté pour homme sinon 🤫 Les hommes et le bdsm, c’est également une grande histoire d’amour, en tant que dominé, dominant, hétéro ou gay ou bi ou pan ou autre, tant que vous prenez le temps de les écouter, ils vous laisseront la porte de leur univers entrouverte. Des fétichistes du cuir, des pieds, du latex ou des odeurs, aux adeptes de la douleur, de la tendre soumission ou de la domination hard, le monde du sexe est multiple et ses usagers encore plus. Gardez l’esprit ouvert, vous seriez surpris.e de voir ce que vous êtes capable d’aimer lorsque vous vous laissez apprivoiser.


Et un petit peu de bondage pour tous,

De base, cette pratique est originaire du Japon grâce à la pratique de l’art martial consistant à ligoter son partenaire : le Hojojutsu. Depuis, il a pris des formes plus… alléchantes. On associe souvent le shibari au bondage, notez tout de même la différence entre les deux. Même si la pratique des cordes sur le corps peut donner le même type d’attache, le shibari n’est pas forcément une pratique sexuelle. C’est un art pratique et visuel, où le sujet s’abandonne aux mains du créateur pour ressentir des sensations physiques et mentales sans pénétration ou stimulus sexuels. Le shibari est une pratique hautement artistique et bénéfique pour celui ou celle qui le reçoit du maître ou de la maîtresse des cordes. Beaucoup l'identifient comme une forme de méditation. Tandis que le bondage sous-entend une recherche d’excitation sexuelle par la contrainte et les sensations offertes par les cordes et autres articles de soumission qui vous feront envie. Par exemple, si vous accompagnez votre séance de shibari méditatif d’un gode xxl, elle devient une séance de bondage ou de bdsm !


Le bdsm et le bondage, c’est pareil ?

Même si ces deux là peuvent être intimement liés (jeux de mot qualitatif), vous ne faites pourtant pas forcément du bdsm quand vous faites du bondage, et pas forcément du bondage quand vous faites du bdsm. Vous pouvez apprécier les jeux de cordes sans être amateur de douleur, et apprécier souffrir sans être saucissoné.e.


Du bondage hard...

Si vous souhaitez faire de votre sexualité un havre de paix, le bondage hard est probablement fait pour vous. Laissez libre court à vos fetish, il est grand temps de passer à du bdsm hard en utilisant des toys XXL, des paddle à clous, des balançoires bdsm, de l’anal brutal, et d’exprimer tout votre sadomasochisme pour faire aussi bien, voire mieux, que les acteurs de votre porno favori. De la tenue aux accessoires, vous allez pouvoir laisser la douce lingerie de côté et opter pour des matières plus sulfureuses, et des cagoules un brin plus contraignantes (et on sait que vous avez tiqué sur les plug d’urètre un peu plus haut, cliquez donc 😉). Au fait, quand on joue avec des gros toys ou qu’on veut un peu de confort au niveau des muqueuses, on oublie pas d’ouvrir son tiroir de lubrifiants !


... Au bondage soft


L’important, c’est de s’écouter !

Si vous aimez les contraintes érotiques moins douloureuses, restez donc avec nous, la soumission et la domination savent se faire douces aussi. Pour faire monter doucement les degrés, sans avoir besoin d’attendre le mois d’août, vous pouvez vous initiez progressivement au bondage soft. Pendant les préliminaires, commencez par lier ses poignets aux barreaux du lit, ou entre eux, par-dessus sa tête. Avec des menottes ou des cordes pour un noeud de shibari. L’idée est simple, il « suffit » de s’abandonner. Laisser les rennes à l’autre et accueillir le plaisir en acceptant le fait qu’on ne puisse rien y faire. C’est le début de la soumission. Si ces premiers pas dans l’univers BDSM vous ont fait rougir des joues aux orteils et que vous en voulez encore plus, alors osez aller plus loin, et tentez d’attacher les pieds, de contraindre la tête avec une cagoule ou une laisse, et ensuite de tenter des jeux d’impact et de chatouilles !

Être une femme et aimer le bondage

Dominatrice ou soumise, les femmes et le bondage savent également vivre d’harmonies et de contraintes sèches. Il n’y a pas d’anti féminisme à aimer être dominée, et si l’on peut réfléchir à l’origine des fantasmes, on peut aussi s’autoriser à les vivre pleinement ! Vivez vos désirs sans réserve, que vous soyez la cheffe de la séance ou celle qui subit, le bdsm et le bondage reposent sur le consentement et l’acceptation du rôle à tenir. Vous êtes maîtresse de l’instant. 


Laissez vous happer par vos envies chez Babylon Loveshop et faites-nous part de votre avis 🙂

Nous livrons directement chez vous, dans un emballage discret, de Paris à Bruxelles en passant par Maubeuge si besoin ! En plus, la livraison est gratuite à partir de 20 euros. Enfin, si vous préférez vous déplacer : on pratique le click-and-collect, et on se fait toujours une joie de vous recevoir en magasin pour vous conseiller sur tous nos articles, des sextoys, au bien-être, à la lingerie, aux godes éjaculateurs, aux coffrets de massage, aux matériels de supplice !